S'il y a bien un élément commun en Sud Vendée Littoral, c'est l'eau. Notre territoire est parsemé d'ouvrages hydrauliques tous différents mais ayant joué un rôle essentiel au façonnage de notre Destination. Quoi de mieux, en toutes saisons, qu'une balade au gré d'un fleuve, des canaux ou rivières pour découvrir au détour d'un chemin, l'une de ces structures qui font la richesse de notre patrimoine.

Il existe plusieurs types d’ouvrages hydrauliques sur notre territoire, en fonction de leur localisation. Je vous emmène faire un tour pour en découvrir certains.

Les portes du Marais poitevin

Une partie des communes composant le Sud Vendée Littoral font partie du Parc naturel régional du Marais poitevin. Les villages se sont installés sur les anciennes îles du Golfe des Pictons. Avec les travaux d’assèchement du marais, de nombreuses portes ont été installées, afin d’évacuer l’eau à la mer. Elles sont aujourd’hui une part intégrante de l’histoire de la Destination.

Mes ouvrages « coups de coeur »

J’aime me balader dans le marais et découvrir ces portes, ces portereaux, ces canaux… S’il fallait en citer quelques-uns, mes coups de cœur iraient à :

  • La porte des Portes, porte à bascule sur le Chenal Vieux à Saint-Michel-en-l’Herm,
  • À Triaize, la porte du Bourdeau, porte à flot récemment rénovée,
  • Les portes du Chapitre et la porte des Amarres avec son bac dévaseur à Champagné-les-Marais ou la Pointe aux Herbes sur la même commune, témoin du passé glorieux du canal de Luçon,
  • Le port de l’Épine à Puyravault,
  • Sur le canal du Clain à Sainte-Radégonde-des-Noyers, les portes des Grands Greniers,
  • Le Gouffre de l’Île d’Elle, prouesse technique des ingénieurs…

Bref vous l’avez compris, difficile d’admirer un ouvrage hydraulique plus qu’un autre. Les portes ont toutes leurs particularités, leurs spécificités. Et le paysage dans lequel elles sont implantées les sublimes à chaque saison.

Inventaire des meilleurs spots

Quoi de plus beau qu’un coucher de soleil en Sud Vendée Littoral à proximité d’un de ces ouvrages ? En vous promenant, vous pourrez les apercevoir en bordure de route. N’hésitez pas à partir à l’aventure et sortez des sentiers battus. Portes à la mer, à bascule, à flot, bonde, portereau vous attendent…

Au gré de mes balades en Sud Vendée Littoral, j’ai matérialisé les témoins du passé hydraulique de notre Destination. Cette carte se veut interactive, nombreux points restant à découvrir, à photographier, à recenser…

Remontons le Lay

Le Lay borde la Destination Sud Vendée Littoral et traverse de nombreuses communes. Saviez-vous que le domaine maritime s’arrête aux écluses de Moricq ? Cela signifie donc que depuis l’estuaire du Lay, jusqu’à ces écluses, nul besoin de carte de pêche. En regardant de plus près vous pourrez voir depuis la berge une passe à poissons. Cet ouvrage permet ainsi aux poissons de monter et descendre le Lay, sans être entravés par les écluses.

Plus en amont, le Lay traverse le communal de Lairoux, prenez le temps de vous y arrêter l’hiver quand il est à blanc, au printemps lors du toucher du communal ou à l’automne quand les cowboys l’envahissent. De même j’aime m’arrêter au Port la Claye pour contempler le vieux pont de pierre. L’hiver, ses reflets sur l’eau laissent rêveur.

Des ouvrages hydrauliques comme lieux de rencontre entre la terre et l’eau

Également en remontant dans les terres, prenez de la hauteur pour regarder la rencontre du Lay et de l’Yon. En effet, du haut du point de vue au terrier du Booth, en hiver les deux cours d’eau se mélangent pour ne faire plus qu’un et se répandent sur les terres autour.

Avant d’arriver à Mareuil-sur-Lay, posez-vous quelques minutes à Lavaud et traversez le Lay en empruntant le Pont Eiffel, construit par le créateur de la tour Eiffel. Si vous possédez des canoës ou des kayaks, vous pourrez les mettre à l’eau à cet endroit. Et enfin vous pourrez terminer votre balade le long du Lay à Chateau-Guibert avec le tour du barrage et de la retenue d’eau.

 

Chaussée et moulin

Difficile de ne pas parler des chaussées et des moulins lorsque nous parlons d’ouvrages hydrauliques. Des chaussées méritent le détour. Celle de Chavagnes à Rosnay peut être traversé à cheval notamment. La chaussée de Mareuil-sur-Lay est à proximité du moulin et d’une passe à poisson. Aussi au Grand bateau à la Réorthe, le flot du Lay gronde sur la chaussée en hiver. Enfin la chaussée de Moutiers-sur-le-Lay est en contrebas du village et du pont enjambant le fleuve, et dans le prolongement de son moulin.

Qu’est-ce qu’une chaussée ?

Mais savez-vous ce qu’est une chaussée et à quoi elles servent ? En règle générale, qui dit chaussée dit présence de moulins en aval. Les chaussées sont des retenues d’eau permettant de maintenir un niveau d’eau pour alimenter le moulin en eau. Aujourd’hui des chaussées subsistent, mais il n’y a plus forcément de traces des moulins. En hiver, cela ressemble alors à de jolies cascades. Il suffit de s’asseoir et de se laisser bercer par le grondement de l’eau jaillissant avec force et puissance. En été, les niveaux d’eau bas, laissent les rochers à nu et les chaussées se devinent alors. À côté de certaines retenues, des passes à poissons ont été créées, afin que ces derniers puissent remonter le courant.

J’espère vous avoir convaincus de la richesse du patrimoine hydraulique de notre Destination. L’eau, élément essentiel qui a façonné notre territoire. Je vous laisse en découvrir de nombreux autres…. bonne balade en Sud Vendée Littoral !

Une goutte vers l'océan

Commentaires

Aucun commentaire.


Ajouter un commentaire