3 jours en bord de mer

Les deux communes voisines, L’aiguillon-sur-Mer et la Faute-sur-Mer, récemment rebaptisées l’Aiguillon-la-Presqu’île sont riches de paysages variés.

Jour 1, la Faute-sur-Mer

À la Faute-sur-Mer, vous pourrez par exemple vous rendre à la Réserve Naturelle Nationale La Casse de la Belle Henriette. Cette réserve est toute particulière, car elle est l’une des dernières véritables lagunes de la côte Atlantique. Ouverte sur l’océan et subissant les marées, la réserve vous offrira un visage différent à chacune de vos visites. Composée d’un système lagunaire (dunes, roselières, plans d’eau…), d’une plage de 4,5 km de long et d’une bande maritime de 300 mètres, la Réserve est un trésor pour la biodiversité de nos côtes. Sur le site, plus de 230 espèces d’oiseaux ont été recensées et 360 espèces végétales y ont été dénombrées présentant pour certaines une importante valeur patrimoniale au niveau régional et national. Ainsi, la Réserve se fait romantique et peut se targuer de presque pouvoir vous offrir une fleur par jour de l’année…

Vous pourrez également vous promener le long des 12 km de plages de sable fin, profitez de la baignade ou pour plus de sensations vous initier aux sports de glisse, du Kitesurf en passant par le char à Voile, peu importe votre choix, “il va y avoir du Zeph’”!!! 

Jour 2, on reste sur place

Pour votre seconde journée et toujours à la Faute-sur-Mer, nous vous proposons de vous rendre sur le site de la Rade d’Amour à côté de la Réserve biologique de la Pointe d’Arcay. Promenez-vous sur le site et découvrez le métier d’Ostréiculteur à travers l’ancienne exploitation de la Rade d’Amour (conservée à titre patrimonial), vous pourrez circuler entre les anciens bassins d’affinages et trouver de nombreuses informations sur ce métier.

De plus, sur place, vous trouverez un belvédère installé sur la grande porte d’écluse, point de vue privilégié et poste d’observation ornithologique sans pareil. Vous pourrez y découvrir des gravures et représentations des oiseaux peuplant la Réserve. La Rade est un lieu privilégié pour l’observation du milieu naturel, de la faune et de la flore qui la constituent. Consultez nous pour connaître les dates des visites guidées estivales. Sébastien, animateur nature passionné et particulièrement féru d’ornithologie, adore partager ses connaissances.

Vous aviez prévu votre pique-nique, parfait ! Alors continuons notre découverte de La Faute-sur-Mer en cheminant le long de la boucle de la presqu’île, direction la forêt de pins de la réserve de la Pointe d’Arcay… Après avoir longé cette dernière, vous pourrez profiter de la douce fraîcheur que les pins centenaires vous offriront et apprécier tout le plaisir d’un pique-nique entre mer et forêt… Terminez votre journée par un coucher de soleil sur l’une des magnifiques plages de la Faute-sur-Mer, l’occasion peut-être de siroter un dernier verre les pieds dans le sable, les yeux dans l’eau… 

Jour 3, on traverse le pont

Pour votre 3e journée, il vous faut franchir le pont et vous rendre dans la commune voisine de l’Aiguillon-sur-Mer, ne manquez pas de découvrir le port et ses cabanes de pêcheurs ainsi que les plans d’eau proposant de divers loisirs nautiques. Le grand air ouvre l’appétit, alors profitez-en pour aller à la rencontre des producteurs locaux sur l’un des deux marchés hebdomadaires de la ville et pour une immersion complète, laissez-vous tenter par une dégustation d’huîtres ou de moules chez les producteurs de la commune. Mhmm, cette dégustation vous donne envie de faire votre propre ramasse ?

Alors venez découvrir la pêche à pied à la Grande jetée, à côté de la plage de l’Éperon ou à la Pointe de l’Aiguillon. La pêche miraculeuse n’est pas garantie, mais le plaisir du grand air si…

En fin de journée et au coucher du soleil, poussez votre promenade jusqu’à la plage de la Pointe qui vous offrira une vue surprenante face à l’océan. La Pointe de l’Aiguillon est souvent qualifiée de « bout du monde »… 

3 jours pour remonter le temps

Jour 1 de la machine à remonter le temps

Amoureux des vieilles pierres ou du patrimoine historique, vous ne pouvez pas manquer de passer quelques jours à Luçon. Dès votre arrivée, vous serez immanquablement attirés par la cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption et sa flèche culminant à 85m. Visitez ce haut lieu de l’histoire et son cloître, tous deux classés monuments historiques.

Continuez votre découverte de la ville en téléchargeant l’application gratuite Baludik sur votre smartphone et plongez dans l’histoire du fantôme fou du barbier de Luçon. À travers un scénario ludique et en suivant les indices, plongez dans l’histoire de la ville tout en résolvant une enquête. Qui sera le meilleur Sherlock ?

Promenez-vous dans le quartier insolite du Bourgneuf et retrouvez le Luçon d’autrefois, celui des maisons canoniales, des immeubles particuliers et des maisons basses. Puis vous pourrez flâner dans les allées du Jardin Dumaine, du théâtre de verdure en passant par le kiosque à musique, reposez-vous au bord de son étang bucolique ou de la grotte aux amoureux. Au détour d’une allée, laissez-vous surprendre par l’expression de l’art topiaire à travers les personnages des fables de La Fontaine représentés de ci delà, nostalgie des bancs d’écoles… 

Jour 2, direction la plaine et le bocage

Le lendemain direction le Château de la Chevallerie à Sainte-Gemme-la-Plaine. Ce logis du XIIe siècle érigé à l’époque des templiers ne manquera pas de vous interpeller tant par son histoire et son rôle au fils des siècles que par la beauté des lieux.

Continuons notre route et notre voyage dans le temps et rendons-nous à Sainte-Hermine, fief historique du Tigre, Clemenceau. Vous avez aimé le jeu de piste de Luçon ? Alors téléchargez celui des animaux fantastiques de Sainte-Hermine sur l’application Baludik ou bien laissez vos pas errer le long du Parcours Historique à la découverte des 30 sites les plus remarquables de la commune. De La Maison de La blanche hermine, en passant par le Temple prostestant et le pont Trocard, découvrez l’histoire de Sainte-Hermine, carrefour où se rencontrent plaine et bocage. 

Terminons notre journée en sillonant les rues de Saint-Juire-Saint-Champgillon, petit village aux 5 jardins tout en couleur.

Jour 3, chez les voisins

Envie d’un jour de plus ? Alors pour ce 3ème jour, direction La Rochelle centre de pêche et de commerce depuis le XIIe siècle, sa tradition maritime se reflète dans son Vieux Port et son immense port de plaisance ultramoderne : Les Minimes. La vieille ville abrite des maisons médiévales à colombages et une architecture Renaissance, avec ses rues à arcades datant du XVIIe siècle. Vous succomberez au charme de ses ruelles pavées, du Vieux Port et de ses tours à la fois demeures et donjons urbains, symboles d’une ville forte de ses privilèges et de sa richesse. Terminez votre séjour par un dîner au soleil couchant face au vieux Port. 

3 jours dans le Marais poitevin 

Jour 1, marais desséché

MP… Message Privé ? Mais nooon, MP comme Marais poitevin… Pour comprendre la composition du  territoire du Sud Vendée littoral, nous vous proposons de commencer l’aventure par une visite de l’Abbaye Royale de Saint-Michel-en-l’Herm, à travers les richesses de l’abbaye tel que le scriptorium, la salle capitulaire ou encore ses jardins, vous découvrirez son évolution au fils des siècles, son histoire et son empreinte laissée dans l’ancien Golfe des Pictons devenu le Marais poitevin. Nous voilà dans le vif du sujet. Avec les travaux d’assèchement du marais, de nombreuses portes ont été installées, afin d’évacuer l’eau à la mer. Elles sont aujourd’hui une part intégrante de l’histoire de la Destination.

Profitez de votre journée à Saint-Michel-en-l’Herm pour vous rendre à son petit port, avec ses 25 mouillages sur le Chenal Vieux, à quelques centaines de mètres de la Baie de l’Aiguillon. Au bout de la route, vous tomberez sur deux nichoirs à faucons crécerelles érigés au pied de la digue du Maroc qui vous permettra de rejoindre la digue à la Mer d’où l’on découvre les Mizottes, la vasière (à marée basse) et le petit port de St Michel. “Plus on prend de la hauteur, plus on voit loin”, alors élevons-nous et allons profiter du point de vue panoramique qu’offre l’île de la Dive sur l’estuaire du Lay, La Baie de L’Aiguillon et le marais desséché.  

Jour 2, au fil de l’eau

Si vous préférez l’option “au fil de l’eau”, rendez-vous à Saint Benoist sur Mer où la base nautique municipale vous proposera des balades au fil de l’eau, en barque, canoë ou pédalo pour découvrir la faune et la flore du marais desséché, quoique, franchement sous ses airs de marais desséché, ces petits canaux nous parlent biens et nous chuchotent à l’oreille les douceurs des paysages du marais mouillé… Normal…, on chipote, mais vous êtes dans le marais intermédiaire… Venez nous voir dans nos Offices, on vous en dira plus… 

Jour 3, La Maison du maître de digues

Le lendemain, continuez votre périple en vous rendant à Chaillé les Marais qui était à l’origine (comme certaines communes voisines) un îlot calcaire dénommé «île Carriot» balayé par l’océan à l’intérieur d’un immense golfe marin appelé Golfe des Pictons. Il vous faut en savoir plus sur le Marais Poitevin… Pour ce faire, découvrez La Maison du Maître de Digues “the place to be” pour en savoir plus sur les paysages si particuliers du Marais Poitevin. Devenez pour un temps le Maître de Digues en visitant l’ancienne maison de ce dernier et revivez cette époque où les grandes décisions se prenaient à la veillée autour de la grande table du foyer de la maison du Maître de Digues…

Option randonnée 1) Continuez votre journée en prenant de la hauteur et empruntez le sentier de randonnées “Les Falaises” ; vous vous promènerez sur les coteaux calcaires à la découverte d’un biotope particulier et protégé. Occasionnellement, vous pourrez tomber nez à nez, enfin plutôt nez à museau, sur un troupeau de moutons qui participe à l’entretien du site grâce au principe de l’écopâturage. Ne rebroussez pas chemin, vous pouvez contourner les moutons et continuer votre balade. Le point de vue vous a plu ? Vos mirettes en redemandent ? Alors ne résistez pas et terminez votre journée à la table d’information de la rue des Moulins, le marais est à vos pieds. 

Option randonnée 2) Continuez cette journée par un grand bol d’air, et pour ce faire, on s’élève… Cette petite balade se mérite et pour l’atteindre, il vous faudra prendre le petit chemin à côté de la Poste qui mène vers ce lieu méconnu et pourtant tant inscrit dans l’histoire du paysage. Véritable écrin de verdure niché au creux du bourg, cette ancienne butte féodale vous offrira un environnement des plus particuliers. Vous déambulerez au milieu d’une végétation sans pareille, à l’ombre d’ifs, d’arbres de Judée ou de platanes centenaires, elle constitue une halte reposante qui vous permettra de découvrir les fondations d’une tour de garde qui autrefois protégeait la population contre les invasions ennemies et où la population venait se réfugier lors des attaques. 

Pour cette dernière journée, et après le Marais Maritime et le Marais desséché (et oups…, le marais intermédiaire), c’est parti pour le Marais Mouillé, direction Maillezais au cœur du Parc Naturel Régional du Marais Poitevin, la célèbre Venise Verte. Surplombant les canaux creusés par les moines pour assécher le golfe des Pictons, Maillezais s’élève sur une île qui domine le Marais Poitevin, un milieu naturel et unique en France. Le faste de son abbaye royale est le reflet de l’histoire de cette puissante forteresse économique et artistique que fut Maillezais. Au cœur de vestiges exceptionnels, découvrez de nombreuses animations et spectacles tout au long de l’année. Un peu de fraîcheur ? À l’ombre des vieux saules pleureurs, l’Embarcadère de l’Abbaye vous attend pour une sortie guidée (ou libre) le long des verdoyants canaux du marais où vous pourrez laisser les bateliers pigouiller pour vous et vous conter des histoires que seuls eux connaissent… 

 

Commentaires

Aucun commentaire.


Ajouter un commentaire