André Deluol, né en 1909 à Valence dans la Drôme, et décédé à Saint-Michel-en-l’Herm en 2003, a été un sculpteur émérite, fidèle à l’école française (Maillol, Despiau…).

« Avec la naissance de l’art contemporain, la beauté plastique fut délaissée », constatait-il. C’est pourquoi son inspiration fut le corps humain. « Pourquoi chercherions-nous la beauté ailleurs ? » se plaisait-il à dire. Il en sculpta donc toute la générosité et l’harmonie.

Sa carrière fut couronnée par maintes expositions et par un certain nombre de reconnaissances officielles dont les titres de Chevalier des Arts et des Lettres, Sociétaire du Salon d’Automne, Salon des Indépendants.

Il réalisa des œuvres répondant à des commandes de l’État et du secteur privé. On peut admirer ses sculptures dans plusieurs villes de France et dans des Musées Internationaux.
Son lieu d’exposition privilégié est son musée à Saint-Michel-en-l’Herm. Ses peintures exposées rappellent sa première formation au Beaux-Arts de Paris. D’une main assurée, il taillait ses œuvres directement dans la pierre, le marbre ou le bois et réalisa des statuettes en pâte de verre (Daum).

Ancré en Vendée depuis 1988, on lui doit la médaille de Saint-Michel-en-l’Herm comportant le clocher, l’Abbaye Royale, l’Île de La Dive et le coucher du soleil sur l’océan.

Grand sculpteur méconnu !!
Si vos routes de vacances vous font traverser Saint-Michel-en-l’Herm, ne ratez surtout pas ce petit musée d’une richesse inouïe : des corps de femmes respirant une gaie sensualité surgies de pierres brutes par un grand Deluol jusqu’à plus de 90 ans avec le même enthousiasme.
Chapeau l’Artiste !

CHOCHO, découvreur de beautés cachées