SENTIER PÉDESTRE « LES CINQ ABBES »

Sentier "Les Cinq abbés" Chaillé-les-Marais-12,9km

Description

Ce sentier part d'un îlot calcaire issu du Golfe des Pictons. Il vous fera découvrir les canaux qui quadrillent nos terres et assurent la fonction d'évacuation des eaux vers la mer. L'assèchement des terres environnantes s'est effectué en plusieurs étapes, au XIIè siècle, sous l'impulsion des grandes Abbayes, puis au XVIIè, engagés par Henry IV, et effectués sous Louis XIII. Depuis le promontoire, vous découvrirez les particularités du marais desséchés: paysages ouverts, grandes parcelles cultivées, prairies, fossés et canaux perpendiculaires qui permettent d'évacuer les eaux douces pour ne pas inonder les terres.

  • Types : boucle

Profil

  • Type d'itinéraire : Pédestre
  • Durée : 3h
  • Distance : 12,9 km
  • Balisage : jaune
  • Commune de départ : CHAILLE-LES-MARAIS
  • Commune d'arrivée : CHAILLE-LES-MARAIS
  • Nature du terrain : Sentier de Promenade et de Randonnée (PR)
Points d'intérêts
Ilot de Chaillezais

Aussi appelée "motte féodale" elle servait dès les premiers siècles à se protéger des invasions grâce à un château primitif. Entre les frênes et les saules taillés en têtards, les fossés recouverts de lentilles aquatiques sont bordés d'Iris faux-acores ou de salicaires.

Le centre spirituel

Suite à un achat privé, les religieuses de Sainte-Thérèse quittent le Château de St Hilaire, situé à l'entrée de la commune, pour s'installer ici. Devenu lieu de séminaire de 1940 à 1942 il a retrouvé sa vocation d'origine, lieu de retraite et centre spirituel, depuis les années 50.

Coteau calcaire

Vous entrez sur un site de 90 ares qui fait l'objet d'un arrêté de biotope depuis 1988. De nombreuses espèces de papillons et de fleurs de type méridional jalonnent le circuit. Les petits papillons bleus très présents au printemps sont des "argus bleus". On dit que lorsque Mélusine construisait le château de Maillezais elle se servait en pierre sur le coteau...!

Eglise Ste Marie Madeleine

Ayant subi de lourds dommages durant les guerres de religions, son style s'apparente au néogothique. L'architecte Victor CLAIR la bâtit sur les fondations du XIIIème. Ses vitraux relatent les épisodes de la vie de la patronne de l'église. Son orgue a été restauré entre 1987 et 1990 par M. GUERRIER, facteur d'orgue de Willer (68).

Situation

Calculer mon itinéraire