CIRCUIT DÉCOUVERTE « LUÇON »

1

Description

Ancien port relié à la Baie de l’Aiguillon par un canal, c’est à pied que Luçon se dévoile le mieux : suivez à votre rythme notre circuit au fil des rues et des places. Laissez la cité épiscopale vous dévoiler tous ses charmes...

Abordez quatre siècles de patrimoine bâti en parcourant les rues de Luçon. Des nobles, des chanoines, des commerçants et des artisans y ont vécu et laissé le témoignage de leur passage depuis le 17ème siècle. De la « Renaissance » à « l’Art Déco » votre voyage dans le temps vous conduira de ruelles en places, art sacré ou profane, vous dévoileront l’évolution de la cité épiscopale dont Richelieu fut le 25ème évêque.

Le circuit que nous vous suggérons emprunte parfois le même chemin que celui des « bornes historiques » (10 bornes disséminées en ville) ou encore celui de l’Association du quartier du Bourgneuf. Leur consultation vous donnera des explications complémentaires à celles du présent document.

  • Types : boucle

Profil

  • Type d'itinéraire : Pédestre
  • Difficulté : Facile
  • Durée : 1h
  • Type d'itinéraire : Poussette
  • Difficulté : Facile
  • Durée : 1h
  • Type d'itinéraire : PMR
  • Difficulté : Facile
  • Durée : 1h
  • Distance : 3,5 km
  • Commune de départ : LUCON
  • Commune d'arrivée : LUCON
  • Nature du terrain : Circuit urbain
Points d'intérêts
Le Cloître de la cathédrale Notre Dame de l’Assomption

Le cloître vient du mot clôture, c'est-à-dire un espace clos. Il s'agit dans les monastères d’un espace réservé aux moines où ils restent à l’écart du monde, mais à l’extérieur, un intermédiaire entre le monde sacré et le monde profane. Ici, il n’y a plus de moines depuis 1317, et ce cloître a été construit à la fin du XVème siècle. Ce cloître a remplacé celui de l'abbaye bénédictine médiévale. La construction des trois galeries du cloître et de l'étage de l'aile Ouest se situe autour du XVIe siècle, quant à l'étage de l'aile Est, les plans en ont été dressés en 1874. Bien que les voûtes d'ogives des trois galeries soient de style gothique flamboyant (fin XVe), les clefs de voûte de la galerie Ouest ont un décor de cuirs découpés, une caractéristique de la Renaissance.

Cathédrale Notre Dame de l'Assomption

Siège du diocèse depuis 1317, la cathédrale de Luçon a une histoire bien plus ancienne qui remonterait vers 675. Restaurée à la suite des ravages de la guerre de Cent Ans et des guerres de Religion, la cathédrale de Luçon possède une étonnante façade classique réalisée par l'architecte poitevin François Leduc à l'aube du 18e siècle. La flèche gothique, également du même architecte, a été rebâtie au 19e siècle, elle culmine à 85m. La cathédrale a été profondément transformée au 14e et 15e siècles, il ne reste de l'époque romane que le transept gauche. Bien que les voûtes d'ogives des trois galeries du cloître soient de style gothique flamboyant, les clefs de voûte de la galerie Ouest ont, elles, un décor de style Renaissance.

L’ancien château d’eau de Luçon Classé Monument Historique le 10/02/1992. Unique au monde

Inauguré en 1914, il marque l’avènement du modernisme à Luçon : il est construit en béton armé et décoré de céramiques moulées dans un style Art nouveau tardif. Sa construction est liée à l’arrivée du régiment de cavalerie dans la commune. Il est construit entre 1912 à 1913 achevé à l'arrivée du régiment de Dragons en avril 1914. D'une capacité de 500 m3, il livre en eau potable la caserne de cavalerie et les habitants du centre-ville. L’eau est pompée depuis 80m de profondeur grâce à l’usine électrique, longtemps alimentée par le charbon de Faymoreau. Dans la gueule des têtes de lion en façade des ampoules allumées révélaient la présence d’électricité. Le dôme devait être couronné d’un phare souvenir du passé portuaire de Luçon, il ne fut jamais achevé et remplacé par le lanterneau encore présent au sommet.

Jardin « Dumaine »

Du nom de Pierre Hyacinthe Dumaine qui légua cette propriété à la ville de Luçon : sa maison pour y établir la Mairie et les terres pour en faire un jardin public gratuit. En 4.5 ha de verdure, c'est une alternance de jardin à la Française et à l’Anglaise, bassin, belvédère, fontaine, bois, taillis et topiaires. Pierre Hyacinthe Dumaine est né le 2 juin 1790, il fit des études de médecine à Paris, mais plus que médecin, il s'occupa d'améliorer les conditions de vie dans toute la région de Luçon. Le parc se compose de divers éléments : tout d'abord, un jardin régulier du côté est, dans l'axe de l'hôtel de ville et du monument à Pierre-Hyacinthe Dumaine ; il comporte une allée d'ifs taillés en topiaire, un théâtre de verdure, des quinconces et une charmille. Ensuite, un jardin irrégulier au sud-ouest, avec un bassin octogonal et une fontaine, un kiosque à musique et un belvédère donnant sur le jardin paysager. Dans le jardin paysager avec allées sinueuses se trouve pièce d'eau, pont rustique, grotte artificielle avec chute d'eau, limaçon et château d'eau, un bois en étoile et enfin une grande pelouse avec des massifs topiaires représentant les fables de la Fontaine et, le long de l'allée Saint-François, une orangerie.