S’il avait fallu trouver un fil conducteur à la Destination Sud Vendée Littoral, ce serait immanquablement l’eau. Embarquez avec nous et découvrez la beauté sauvage de nos espaces naturels avec leurs faune et flore exceptionnelles !

Descendez la rivière Le Lay en canoë et découvrez un territoire changeant jusqu’à l’Océan Atlantique. L’itinérance est sans doute la meilleure façon de découvrir toutes les facettes du Sud Vendée littoral. Vous croiserez notamment des randonneurs, pêcheurs et pique-niqueurs, adeptes de nos sites naturels, mais surtout une faune et une flore riche dans sa diversité qui méritent qu’on s’attarde. Expirez, inspirez au rythme des tractions et profitez de ce grand bol d’air pur pour tout oublier. Dépaysement inoubliable garanti !

En partance de Château-Guibert, le paysage se montre boisé, vallonné et verdoyant. La rivière se fait plus sinueuse aux abords de Mareuil-sur-Lay-Dissais et les saules pleurent dans l’eau. Vous passez des ponts et des chaussées. La rivière s’élargit aux abords de Grues. Vous croisez des oies, des cygnes et des bernaches alors que vous apercevez le pont du Lay au loin. Surtout, ne vous arrêtez pas si proche du but. À quelques encablures, la Baie de l’Aiguillon et la Pointe d’Arcay offrent un panorama faunistique à 360° à couper le souffle.

La Baie de l’Aiguillon

La Baie de l’Aiguillon est composée de prés salés (les mizottes), de vasières et de dunes. C’est en cela l’un des sites naturels par excellence de la Destination Sud Vendée Littoral. Au rythme quotidien des marées, le paysage évolue, d’une baie dominée par de gigantesques vasières ou ne laissant apparaître que de vastes prés salés, jusqu’à l’immersion quasi totale de la baie cantonnée par des digues érigées par l’homme. Elle est d’ailleurs classée Réserve Naturelle Nationale. C’est en effet un des sites français les plus importants pour l’accueil des oiseaux d’eau migrateurs.

La Baie de l’Aiguillon offre plusieurs points de vue pour l’observation ornithologique. Nul doute que vous y croisez quelques oiseaux exceptionnels, tels une oie cendrée, un tadorne de Belon, une avocette élégante, un canard pilet, une barge à queue noire, un chevalier gambette, une sarcelle d’hiver ou un bécasseau maubèche…

Notre littoral est également célèbre pour ses coquillages. C’est ici que les conchyliculteurs élèvent leurs coquillages dont les fameuses moules de bouchot, si emblématique du paysage littoral ! N’oubliez pas de leur rendre visite à l’Aiguillon-sur-Mer ou la Faute-sur-Mer.

Les îles calcaires, des balcons sur le marais

Jadis les îles et îlots parsèment le Golfe des Pictons, ancêtre du Marais poitevin. Les hommes s’y installent pour chasser et pêcher. Ces points hauts ont résisté à l’érosion. Ils présentent aujourd’hui des reliefs assez particuliers avec leurs petites falaises ou pentes de calcaire blanchâtre. De toute évidence l’’île calcaire de la Dive est la plus caractéristique de ce phénomène naturel. Elle offre un beau promontoire sur le marais et domine les plaines cultivées du haut de ses quinze mètres ! C’est ainsi que les falaises accueillent des pensionnaires célèbres : quelques familles Chevêche d’Athéna y ont élus domicile ! Partez à la recherche des îlots calcaires de la Destination Sud Vendée Littoral…

Les marais communaux

Les communaux du Marais poitevin sont de grandes prairies naturelles inondables utilisées pour le pâturage des troupeaux. Aussi ils offrent le gîte et le couvert aux oiseaux migrateurs. Certains peuvent s’étendre sur plus de 300 hectares… « Les touchers du communal », au printemps, donnent lieu à une grande fête, à Lairoux. Au total les éleveurs y lâchent pas moins de 500 bovins et équins. L’autre originalité de ces vertes pâtures réside dans la surveillance du troupeau qui se fait par un éco pasteur à cheval. A la fin du mois d’août si vous avez de la chance, vous pourrez apercevoir des cowboys sillonner le communal pour isoler quelques lots de bêtes. Lorsque l’hiver approche et que progressivement l’eau des crues recouvrent nos communaux, alors une nouvelle vie s’anime… Canard Souchet , Barges à Queue Noire, Échasse Blanche, Aigrette Garzette, Héron Cendré, Tadorne de Belon, Cigogne Blanche s’installent…

Les Réserves et les espaces naturels sensibles

Le territoire de Sud Vendée Littoral compte près de 450 000 espèces d’oiseaux en migration ou à demeure ! Au total, six observatoires, trois Réserves Naturelles Nationales, deux Réserves Naturelles Régionales, deux Réserves biologiques et dix sites classés espaces naturels sensibles font découvrir aux visiteurs les richesses de ce grand territoire.