De la plaine au littoral en passant par le marais, la Destination Sud Vendée Littoral est riche de la pluralité de ses paysages et de sa biodiversité. C’est un véritable kaléidoscope de paysages différents. Nichée au creux de cette géographie aux mille visages, vivent une faune et une flore tout aussi multiple, et parfois même exceptionnelle.

Ici ou là vous pourrez faire de nombreuses rencontres ou découvertes qui n’ont pas fini de vous surprendre, voir vous étonner… La Faune et la Flore en Sud Vendée Littoral sont très riches et variées. A vos jumelles !

Une faune plurielle

Oiseaux, poissons, insectes, batraciens, mustélidés, … les ambassadeurs de la diversité de la faune sont ici nombreux.

Les oiseaux

  • Le Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus) est un petit limicole dont la taille varie entre 15 et 17 cm. Il est présent de mars à septembre et installe son nid dans le sable au niveau de la laisse de mer. D’ailleurs, des enclos sont mis en place sur la Pointe de l’Aiguillon et la lagune de la Belle Henriette pour favoriser sa nidification et limiter le dérangement.
  • La Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica) : chantant perché au sommet de la végétation, la Gorgebleue avec son plastron azur ne passe pas inaperçue ! Quelques conditions s’imposent tout de même pour l’observer : une journée ensoleillée, sans vent, entre mi-mars et juillet et avec beaucoup de discrétion !
  • L’Aigrette garzette (Egretta garzetta) est un oiseau entièrement blanc. Il est parfois appelé le « héron blanc ». L’Aigrette est de taille moyenne (longueur de 55 à 65 cm ; envergure de 90 à 105 cm). En période nuptiale, elle porte sur la nuque deux longues plumes fines (20 cm), les aigrettes.
  • Le Héron garde-bœuf (Bubulcus ibis) : plus petit que l’Aigrette garzette, le héron garde-bœufs s’en distingue aussi par son bec jaune. On le trouve toujours en petit groupe, accompagnant le bétail dans les prairies où il trouve sa nourriture constituée principalement d’insectes : il se donne pour mission d’affranchir les bovins de leurs parasites !
  • La Grue cendrée (Grus grus) : Majestueuse, la Grue cendrée est le plus grand échassier d’Europe, d’une hauteur de 1m à 1,30 m, et d’une envergure de 2,30 m. Cet oiseau est également facilement identifiable par son chant perçant et insistant.
  • L’Oedicnème criard (Burhinus oedicnemus) est identifiable par sa poitrine couleur crème et striée de brun-noir. Ses ailes ont une teinte brun-noir et brun avec deux barres claires visibles en vol. également appelé « courlis de terre » car son cri ressemble à celui des courlis. Il est semi-nocturne et donc souvent difficile à repérer de jour. Il est très bruyant en été, surtout de nuit, faisant entendre de longs sifflements.

À poil ou à écaille

  • Le Pélobate cultripède est un petit crapaud qui fréquente les dunes de sable. Ses pattes arrière sont munies d’une partie cornée en forme de couteau qui lui permet de s’enfouir profondément dans le sol où il passe la journée.
  • L’Anguille (Anguilla anguilla) est un peu l’emblème du Marais poitevin. Elle ressemble à un serpent mais c’est bien un poisson (animal vertébré vivant dans l’eau, branchies, nageoires…). Son corps cylindrique est recouvert d’une peau épaisse et visqueuse, et d’écailles invisibles à l’œil nu.
  • La Loutre d’Europe (Lutra lutra) est l’animal le plus discret et le plus emblématique du Marais poitevin. Elle dissémine un peu partout des indices de présence que sont ces empreintes et ses épreintes (crottes) à forte odeur de poisson.

Petites bêtes

  • La Rosalie des Alpes (Rosalia alpina) est un insecte protégé. Il apprécie particulièrement les milieux boisés.
  • Les demoiselles (Zygoptera) diffèrent des libellules par leur corps plus grêle et leurs ailes généralement repliées au repos. Elles se nourrissent de petits insectes. On les trouve à proximité des milieux aquatiques.
  • Le Cuivré des marais ou Grand cuivré (Lycaena dispar) est un petit papillon typique des milieux humides et plus spécifiquement des marais, dont les ailes sont orangées rouges.

La Destination Sud Vendée Littoral fourmille d’une faune dense, alors à vos carnets à dessin et appareils photos, et partagez avec nous vos plus belles découvertes ! #faune #flore #SudVendeeLittoral. Après la faune, place à la flore, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer…

La flore et les végétaux

  • L’Oyat (Ammophila arenaria) est une grande graminée qui pousse dans le sable. Cette particularité et sa robustesse la rendent très utile pour fixer les dunes. Il faut la préserver !
  • Le Panicaut maritime (Eryngium maritimum) est une espèce florale des plus emblématiques des littoraux français, en particulier des côtes sableuses. Il fleurit de juin à septembre. Ses feuilles sont bleuâtres et épineuses.
  • La Salicorne d’Europe (Salicornia europaea) une plante halophyte, adaptée pour croître sur les sols salés. Elle peut se consommer crue comme des cornichons ou cuite. Attention cependant au zone de Réserve Naturelle où la cueillette est interdite.
  • L’Orchis à fleurs lâches (Anacamptis laxiflora) est une plante herbacée de la famille des Orchidées. Ses fleurs sont rouge-violet. Elle pousse dans les prairies humides.
  • Le Butome en ombelle (Butomus umbellatus) encore appelé Jonc fleuri est une espèce de plantes aquatiques vivant dans les marais et autres lieux humides. Ses fleurs sont rosées.
  • L’Iris maritime (Iris supria sp. maritima) se développe sur les parties hautes de la réserve naturelle à Saint-Denis-du-Payré, qui constitue l’une des plus importantes stations françaises.

Une flore qui plie mais ne rompt pas

  • Le Roseau commun (Phragmites australis) se plaît dans les lieux marécageux. Il est utilisé localement dans les toitures des maisons. Il constitue un abri de choix pour des passereaux et pour de petits mammifères.
  • La Massette à larges feuilles (Typha latifolia), aussi appelée roseau à massette, pousse près des étendues d’eau douce. La plante peut mesurer entre 1,5 et 3 m de haut. C’est une plante utile, entre autres, pour des mammifères semi-aquatiques qui se nourrissent des rhizomes.
  • L’Iris des marais, iris faux acore ou iris jaune (Iris pseudacorus) est une plante herbacée vivace, de marais ou bord de l’eau. La floraison se déroule d’avril à juillet. L’iris tapisse les bords de nos fossés, il aime avoir les pieds dans l’eau. Ses fleurs sont caractérisées par 3 pétales magnifiques de couleur jaune.
  • La Guimauve officinale (Althaea officinalis L.), aussi appelée Guimauve sauvage ou Mauve blanche, est une plante herbacée vivace. La floraison a lieu vers le mois de juillet.
  • Le Tamaris (Tamarix gallica) est quasiment le seul arbuste à pousser sur les sols saumâtres du marais desséché.
  • La Cardère sauvage (Dipsacus fullonum) est aussi appelée Cabaret des oiseaux. Cette plante bisannuelle de grande taille est un véritable garde-manger et abreuvoir pour bon nombre d’oiseaux et d’insectes butineurs.

La Végétation du littoral est précieuse !

Elle contribue à la protection des sols en limitant l’érosion et permet à la faune sauvage de s’abriter, se nourrir et se reproduire. Pour préserver cet environnement, ne cueillez aucune plante car elles sont rares et protégées et elles permettent la fixation du sable.

Attention au zone de Réserves Naturelles, la cueillette est strictement interdite ! Merci de respecter notre faune et notre flore lors de vos balades.